La fête du tir à la corde géante de Naha

history

Décor La corde géante de Naha
Le 10 octobre dans Showa46 (1971),
la fondation de la renaissance des 1er

 La fête du tir à la corde géante de Naha est l'événement traditionnel et culturel le plus important dans la longue histoire d'Okinawa. Elle trouve ses origines dans le tir à la corde de Naha Yumachi , au temps du Royaume des Ryûkyûs. A la différence des tirs à la corde qui se pratiquaient dans les villages pour attirer la pluie et pour des récoltes abondantes, le tir à la corde des villes était plutôt un symbole des échanges commerciaux qui se pratiquaient à Naha. Naha, qui était jadis appellé Ukishima, était un village de pêche. Cependant, avec l'apparition du Omono Gusuku ou encore de Wemishi , endroits où les marchandises issues des échanges étaient stockées sous contrôle administratif, la création de bâtiments officiels pour les différents ambassadeurs, sages, officiers (bâtiments appellés Ukariya) qui venaient de Chine, le village s'est petit à petit agrandit, au point de devenir Naha Yumachi (les 4 villes), avec la réunion des villages de Nishi, Figashi (Higashi), Wakasa et Ijunzachi (Izumisaki). Les villages aux alentours se sont ensuite joint à la fête, la faisant ainsi croître. Elle devint ainsi un événement qui réunissait les habitants de Naha, les Naafaanchû, pour raffermir leur vigueur. Sur la base d'une culture agricole, la fête rassemblait des éléments de la culture chinoise et du Yamato (Japon) qui en faisait une fête Okinawaïenne originale. Elle se déroulait tous les ans vers le mois de juin, et la ville était séparée en ouest et est. Chacun tirait les cordes de son côté, et la finalité était la réunion des deux cordes Miinna (femelle) et Wuunna (mâle), avec un bâton appellé Kanuchi. C'était ainsi un événement mythique qui symbolisait la complémentarité du Yin et du Yang, au cours duquel on priait pour la prospérité du genre humain. Les textes anciens rapportent que « la corde était tirée comme une prière pour le maintien de l'ordre dans le pays et la sécurité en mer» . En 1812, 17 de l'ère Kakei, un noble de Naha compila un réglement de l'événement, le « Naha Tsunabiki Kibochô », après une décision émanant du Omono Gusuku, qui voulait régulariser la fête en raison des nombreuses disputes qui s'ensuivaient.

<<Précédent Haut Suivant>>
footer